Orphelins, une réalité en France

- Accueil -

La minorité orpheline est une réalité sociale qui manque de reconnaissance en France. 

Renaître orphelin observe ces jeunes enfants, parfois adolescents, en deuil d'un père ou d'une mère 

et s'intéresse aux conséquences psychologiques, financières et sociales de l'orphelinage. 

couverture du livre Renaitre orphelin


A chaque attentat, TROP de victimes présentes, au cœur d'une folie meurtrière ... 

Une innocence doublement bafouée lorsque des enfants restent, privés d'un parent anonymement assassiné !

Face à ces morts injustes, nous ressentons TOUS le deuil de la fraternité piétinée, 

                                                                                          de la liberté bafouée, de la paix saccagée.

Cela s'est passé hier en 2015, aujourd'hui en 2016 ... à nos portes  ... en France, en Europe.

Que demain ramène le calme et la tolérance, 

Que demain épargne la peine de nouveaux orphelins !   



Être enfant ...  Renaître orphelin

Une vie à cœur et à cri

Suivons le chemin qu'ouvrent ces quelques pages ...  Une enfance nous épie, silencieuse.
Vous la pensiez désertée ...  Elle murmure, éternelle, à l'ombre de nos vies douces ou cabossées.

Accueillons-la dans la lumière de nos regards ... elle en dessinera un rayon.
Offrons-lui un espoir contre la douleur et l'absence ... elle enrichira notre compréhension de la vie.

Alors ... Loin de tout apitoiement mélancolique, la rencontre se compose...
 Vous, Nous puis Eux, si légères étoiles ...


La mort effraie nos sociétés occidentales. Comment soutenir une telle réalité biologique alors que nos esprits restent privés d'espérances pour en apaiser les effets ? Alors prudemment, nous la fuyons. Vaine tentative pour l'oublier ... Et, dans ce même mouvement de rejet, nous en écartons ses victimes endeuillées, même si elles ne sont que des enfants.

Toutefois, il persiste des œillères impardonnables. L'Institut National des Études Démographiques (INED) est une instance statistique française des plus puissantes que bien des pays nous envient. Méthodiquement, elle mesure la moindre de nos évolutions sociétales. Au sujet des orphelins, elle se contente d'un calcul, c'est-à-dire d'une simple estimation. Et de nous révéler fièrement, ils ne seraient que 3 %. Cet à peu-près compterait tout de même 500 000 orphelins de moins de 21 ans (et 800 000 de moins de 25 ans). En 2014, en France, au cœur d'une surinformation qui nous submerge de tout comme de rien, nous ignorons le nombre exact d'orphelins, enfants et adolescents. Voilà qui est plus que regrettable !

Que signifie être orphelin, devenir orphelin ? Cela dépasse la simple "étiquette sociale", cette fameuse mention que l'on reporte amèrement sur les fiches de renseignements, de l'école à la vie adulte : père décédé ... mère morte ... Et dont personne ne tient vraiment compte. 

La mort d'un parent (et que dire lorsqu'il s'agit du couple parental) entaille irrémédiablement un cœur d'enfant. Trop fragile encore pour supporter l'épreuve de la perte, il subit la séparation définitive avec un être indispensable à la construction de sa vie. Cette absence fondamentale signe la destinée d'une histoire inachevée et douloureuse. Le regret s'écrit alors au conditionnel "Si elle avait été là ... Si il me voyait ...". La mémoire se développe autour d'un vide.

La psychologie de l'enfant en deuil - surtout face à un deuil parental - présente des spécificités à connaître. Ses réactions évolueront en fonction de son âge et du degré de compréhension de la mortAider efficacement, éviter si possible d'aggraver sa peine, rester sincère, ouvert et aimant ... les enjeux paraissent énormes. Et de fait, ils le sont ! Au-delà, ses réactions seront très influencées par celles du parent (dit survivant !), un parent devenu subitement un veuf ou une veuve précoce. Un parent privé de sa moitié et contraint d'élever seul son ou ses enfants. Asumera-t-il toutes les formalités ? Saura-t-il se tourner vers des associations d'aide et de soutien ? Comment affrontera-t-il la peine des enfants ?

Une jeune famille précipitée dans le deuil subit des bouleversements financiers importants dûs à la perte d'un salaire. Des risques de dérives sociales et de paupérisation économique existent. Ils méritent amplement la reconnaissance sociale des situations de veuvage et d'orphelinage.

Cette réalité familiale, profondément intime, fige l'enfant dans le manque, de nombreux manques. Elle l'oblige à se transformer rapidement, pour affronter les épreuves au quotidien. L'orphelin devient prématurément adulte mais compose une personnalité duale, de forces en faiblesses. Finalement, la destinée orpheline trace une route de vie, bien singulière. 

Voilà qui mérite bien notre regard ... 

Cette étude s'est concrétisée par la publication d'un ouvrage, intitulé lui aussi Renaître orphelin. 

Auteur : Florence F. Valet


Sommaire du site

Orphelins, une réalité en France - Accueil -  (Page en cours de lecture) 

Renaître orphelin, essai publié aux éditions Chronique Sociale

Orphelins, une minorité invisible de la société française

Orphelin, un enfant en deuil ... le printemps révolu !

Orphelin de ses deux parents... perdre son monde !

L'enfant et la mort ou le coffre maudit

     
Pages pratiques

Décès, les formalités administratives

Associations de soutien après un décès

Bibliographie autour des veufs et orphelins

Quelques mots de Florence F. Valet, auteur de Renaître orphelin

Page de Liens


Tous les textes ont été cogités - et griffonnés - par Florence F. VALET (exceptés les passages signalés entre "...")
SVP, Respectez ce droit d'auteur !  
Contact :  poussiere.dencre@free.fr

Dernière modification : 08-09-2016
Document fait avec Nvu